Avant-propos

Vous êtes arrivé(e) sur un blog philosophique. Que pourrais-je bien avoir à vous apprendre ? À être heureux, juste ou sage, de bons mots grâce auxquels les philosophes se moquent de nous ?

Cosmique Rudolph

Non, n’attendez rien de cela ici. Ingénieur de formation, je ne me paie pas des mots des philosophes. Néanmoins, un ingénieur a également des questions à se poser. Que faire de son talent ? Comment transformer le monde, y incluant soi-même ? En ce sens, nous sommes tous des ingénieurs. Nous sommes tous apparus dans ce monde pour que celui-ci soit quelque peu différent. Autrement, à quoi bon être ici ? Pour être heureux, pour avoir du plaisir diront certains ? Savent-ils vraiment ce qu’ils disent. On n’obtient de bonheur que par son action, donc à nouveau en transformant le monde. Quelle action, donc ? L’action morale, toujours. Et celle-ci nous mène inéluctablement dans le cosmos. C’est ce dont je tenterai de vous convaincre si vous parcourez ce site. J’ai mes maîtres : les philosophes cosmistes russes de la fin du XIXe – début du XXe siècle. Je déclinerai l’ensemble de leurs concepts dans leur contexte historique, mais aussi dans notre période contemporaine. Car je crois bien qu’ils ont quelque chose de très précieux à nous apprendre en ces temps d’écologie obscurantiste alliée du libéralisme économique, prônant la concurrence de tous contre tous. La morale viciée du libéralisme doit achever de nous convaincre : les ressources sont limitées, nous n’y pouvons rien, alors battons-nous ! Nous y opposerons notre philosophie franco-russe : non, il est possible de vivre dans un monde fraternel !

À vous de trancher.

Bonne lecture !     Rudolph